Article 32 – Alcoolisme : Tout organisateur ou organisatrice de compétition ou manifestation sportive ayant reçu l’agrément de la Fédération doit se conformer aux directives réglementaires prévues au Code du Sport et au Code de Santé Publique, ainsi qu’aux règles spécifiques dictées par la Fédération, sur la vente et distribution d’alcool.
Tout participant ou toute participante (joueurs ou joueuses et délégués(es)) à une compétition ou manifestation sportive ayant reçu l'agrément de la Fédération devra se soumettre à un éventuel contrôle d’alcoolémie par les personnes habilitées, sachant que le taux maximal autorisé est de 0,50 gramme par litre de sang. (Annexe IV). Si ce taux est dépassé, le joueur, la joueuse ou le (la) délégué(e), est exclu(e) de la compétition.
 
 
ANNEXE IV
CONTROLES D’ALCOOLEMIE
Considérant l’effet « antistress » de la prise d’alcool par conséquence de son action potentiellement dopante et de l’effet délétère sur la santé la FFPJP, soucieuse de préserver tant l’éthique sportive de ses compétitions que la santé de ses pratiquants(es), décide conformément à la réglementation Internationale, de réglementer l’usage de l’alcool dans ses compétitions renforçant ainsi l’image d’une pratique sportive saine et vecteur de santé.
La limite de tolérance de l’alcoolémie est fixée à 0.5 gramme par litre de sang.
Des contrôles d’alcoolémie peuvent être effectués lors des compétitions agréées par la FFPJP selon les modalités suivantes :


 

1) Utilisation d’un éthylotest présentant les garanties d’étalonnage prévues par le constructeur.
2) Le contrôle est réalisé sur l’ensemble des joueurs d’une équipe et de leur délégué(e).
3) La désignation de(s) équipe(s) contrôlée(s) se fera par tirage au sort à tout moment entre deux parties gagnantes.
4) Le contrôle est réalisé par un médecin accompagné du délégué de la FFPJP ou par toute personne habilitée..
5) La notification de contrôle sera remise au délégué ou à la déléguée dès la fin du tirage au sort sur un imprimé portant la signature et à l’issue des contrôles, les Procès-verbaux.
6) Tout contrôle supérieur à 0.50 g/l entraînera la réalisation d’un deuxième contrôle 20 minutes plus tard. En cas de nouvelle positivité le joueur, la joueuse ou le (la) délégué(e) sera définitivement exclu(e) de la compétition.
7) Le refus de se soumettre au contrôle vaudra positivité et exclusion définitive.
8) Par souci de ne pas perturber l’échauffement, il est souhaitable que les contrôles soient terminés 1/4 d’heure avant le début de la partie suivante.
9) Des contrôles d’alcoolémie pourront être aussi réalisés chez les arbitres. Les contrôles se feront suivant le même protocole que pour les équipes. En cas de contrôle positif la sanction sera l’exclusion de la compétition et une convocation devant la commission de discipline d’arbitrage sera établie.